Bulgarie : les nazis et les camps de concentration, « une blague » pour les nationalistes au pouvoir

| |

La polémique fait rage en Bulgarie depuis que le journal Sega a ressorti une image du vice-ministre au Dévéloppement régional faisant le salut nazi devant un soldat de la Wehmacht au musée Grévin. « Une plaisanterie de jeunesse » selon le chef du gouvernement et les ministres d’extrême-droite.

Par Tatiana Vaksberg En 2009, il faisait le salut nazi au musée Grévin en face d’un soldat de la Wehrmacht en cire et il publiait fièrement la photo sur son profil Facebook. En 2017, Boïko Borissov l’a nommé vice-ministre du Développement régional dans son troisième gouvernement de coalition avec l’extrême-droite. Pavel Tenev n’aura finalement même pas une semaine à son nouveau poste : après la diffusion de cette photo, il a été contraint de démissionner. Sans exprimer le moindre remords ni manifester aucun regret, l’éphémère vice-ministre a confirmé que l’image avait été prise « il y a dix ans » lorsqu’il visitait le musée avec sa femme. Il a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous