Croatie : les exorbitants privilèges des anciens combattants exaspèrent Bruxelles

| |

Ils représentent un puissant lobby que ménagent tous les dirigeants politiques. Les branitelji, les anciens combattants, jouissent de privilèges exorbitants qui déstabilisent l’ensemble des politiques sociales croates. Une situation que la Commission européenne dénonce une fois de plus. Sans grand espoir d’être entendue.

Par Giovanni Vale La Croatie accorde bien trop de privilèges à ses anciens combattants. La Commission européenne dénonce dans son dernier rapport sur la situation économique du pays « l’existence de catégories privilégiées comme les vétérans de guerre ». Dans ce document publié le 7 mars, l’exécutif européen note que « les autorités ont proposé d’élargir encore plus les avantages offerts aux anciens combattants et à leurs familles, ce qui s’est traduit par une élévation de leurs plafonds de pension ». Alors que « peu de progrès ont été faits pour faciliter l’insertion des vétérans sur le marché du travail » et que « les pensions des vétérans sont deux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous