Brexit : le doigt d’honneur des travailleurs de l’Est au Royaume-Uni

|

Rupture de stock dans les supermarchés, files d’attente aux stations-essence... La pénurie de chauffeurs routiers se fait durement sentir. Le gouvernement britannique en appelle à nouveau à la main-d’œuvre, mais les Roumains, Bulgares et Polonais qui occupaient ces emplois avant le Brexit ne semblent pas prêts à revenir.

Par la rédaction Au Royaume-Uni, les ruptures de stock se multiplient dans les supermarchés et c’est la panique dans les stations-services, la chaîne d’approvisionnement étant mise à mal par la pénurie de chauffeurs routiers. Ils sont 100 000 à manquer. En cause, les difficiles conditions de travail encore aggravées par le Brexit et la pandémie qui ont provoqué les démissions de masse des chauffeurs roumains, polonais, bulgares... Pour y remédier, le gouvernement britannique va offrir 10 500 visas de travail provisoires de trois mois pour ces travailleurs européens. Les chauffeurs routiers ne sont pas les seuls recherchés, d’autres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous