Branko Mamula : disparition du dernier amiral de Yougoslavie

| |

C’est l’une des dernières figures emblématiques de la Yougoslavie socialiste qui vient de disparaître : l’amiral Mamula a été emporté à l’âge de cent ans par la covid-19. Lors de l’éclatement de la Yougoslavie, il avait critiqué la ligne nationaliste serbe de Slobodan Milošević, revendiquant une prise du pouvoir par l’armée.

Branko Mamula, amiral de la Flotte yougoslave, ancien héros de la lutte des partisans et proche collaborateur du président Tito, est décédé mercredi à Tivat, au Monténégro, des suites du Covid-19. Né dans une famille serbe de Slavsko Polje (Croatie), le 5 mai 1921, Branko Mamula a rejoint Parti communiste yougoslave clandestin dès 1940, et le mouvement des partisans dès le début de la guerre, un an plus tard. Après la guerre, il a poursuivi une carrière militaire, achevée avec le grade d’amiral de la Flotte yougoslave et de chef d’état-major général de l’Armée populaire yougoslave. De 1982 à 1988, il a également été ministre de la Défense de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous