Bosnie-Herzégovine : la bataille de Sarajevo contre la pollution de l’air

| |

Comme chaque hiver, Sarajevo étouffe sous la pollution. L’air de la capitale bosnienne est saturé de particules fines émises par la circulation automobile et par les 100 000 foyers de l’agglomération qui se chauffent encore au charbon de bois. La municipalité est bien consciente du problème mais tarde à prendre des mesures concrètes pour améliorer la situation.

Par Aida Đugum Ces derniers jours, le ciel est dégagé au-dessus de la Baščaršija. Pourtant, comme tous les hivers, Sarajevo est confronté à une importante pollution atmosphérique. Le taux de particules fines y est même si élevé qu’il est dangereux pour la santé humaine. Car la vallée où est installée la capitale bosnienne créée un effet de cuvette. Au début du mois de décembre, le taux moyen de particules en suspension dans l’air s’élevait ainsi à 320ug/m³ et dépassait même 400ug/m³ dans certains secteurs de l’agglomération. Selon les données collectées par l’ambassade américaine en Bosnie-Herzégovine, Sarajevo a même été la ville la plus polluée du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous