Bosnie-Herzégovine : comment contrecarrer les infox et la désinformation ?

| |

Dans une Bosnie-Herzégovine divisée et essorée par trois décennies d’austérité, la presse est dans un triste état. Profitant de la perte de confiance vis-à-vis des médias traditionnels, des centaines de sites anonymes se sont créés et répandent de fausses informations, alimentant les théories du complot ou incitant à la haine. Comment les contrôler ?

Traduit et adapté par Laurent Geslin (Article original) La désinformation et la diffusion de fausses informations sont des phénomènes courant dans les Balkans, sans cesse alimentés par les trolls et les bots. En Bosnie-Herzégovine, on assiste aussi à un curieux phénomène depuis quelques années : la création de centaines de sites d’infos anonymes, qui diffusent de fausses histoires, alimentant les théories du complot. Ces sites n’ont pas d’adresse connue et aucun de leurs articles n’est signé. Dans un petit pays d’à peine 3,5 millions d’habitants, on compterait plusieurs centaines de tels sites. Et il s’avère très compliqué de limiter leur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous