Bosnie-Herzégovine : la Fédération veut encadrer la production de rakija

| |

Est-ce la fin de la domaća rakija, l’eau-de-vie maison, en Fédération de Bosnie-Herzégovine ? Selon une nouvelle loi étudiée par le gouvernement de l’entité, tous les foyers produisant plus de 50 litres par an devraient se signaler aux autorités...

Traduit par Chloé Billon (article original) Le ministère de l’Agriculture et des Eaux et Forêts de la Fédération, l’une des deux entités de Bosnie-Herzégovine, a élaboré un projet de loi sur les alcools forts. Selon ce dernier, quiconque produit plus de 50 litres « d’alcool fort » par an (ou 20 litres d’alcool pur), pour la vente ou la consommation personnelle, devra s’inscrire au registre des producteurs. Ceux qui produisent pour la vente devront remplir des conditions particulières en termes de locaux, de matériel et de processus de production. Marijan Šimić est agriculteur à Gradačac, une commune du nord du pays. Il possède quelque 150 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous