Bosnie-Herzégovine : les victimes de tortures réclament justice ensemble

| |

Bosniaques, Croates ou Serbes, tous souffrent du même manque de reconnaissance de l’État bosnien. Les victimes de tortures pendant la guerre de 1992-95 ont décidé de lancer une campagne pour que soit enfin adoptée une loi au niveau fédéral garantissant le respect de leurs droits.

Traduit et adapté par Bérengère Dambrine (article original) Les victimes de guerre et de torture de Sarajevo, Vareš et Višegrad ont lancé une campagne commune pour que leurs droits soient enfin reconnus et respectés. Le nombre exact de victimes de tortures et des prisonniers des camps en Bosnie-Herzégovine est encore inconnu. Leur statut n’a pas jamais été défini et pour le moment, aucune loi n’existe au niveau fédéral. Seule la Republika Srpska dispose d’une législation en la matière, mais elle est imparfaite. La Bosnie-Herzégovine s’est pourtant engagée à adopter cette loi en signant la Convention des Nations unies et la Convention (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous