Bosnie-Herzégovine : universités cherchent étudiants désespérément

| |

Déclin du nombre d’inscrits, baisse du niveau scolaire... Les universités publiques connaissent une crise profonde, que l’exode amplifie d’année en année, à Sarajevo comme à Banja Luka. Et faute de perspectives, les jeunes de Bosnie-Herzégovine partent de plus en plus tôt à l’étranger.

Par Tamara Dakić Moins d’étudiants, moins bons enseignements. Chaque année, la situation s’aggrave dans les universités de Bosnie-Herzégovine. Sans surprise, aucun établissement du pays ne figure, cette année encore, dans le classement Shanghaï des 500 meilleures universités mondiales. Et pourtant, la situation ne semble pas vraiment préoccuper les autorités. Pour l’instant, tout le monde n’a d’yeux que pour la campagne électorale des législatives du 7 octobre. À Sarajevo, certaines disciplines ont vu leurs effectifs chuter presque de moitié. À Banja Luka, la situation est encore plus alarmante : en cette rentrée universitaire, à peine la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous