Bosnie-Herzégovine : un iftar sous le sceau de l’amitié entre musulmans et orthodoxes

|

Il y a quelques jours, un Serbe orthodoxe a organisé et financé l’iftar pour une centaine de Bosniaques musulmans dans la ville de Cazin au nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine. Un exemple de plus de l’amitié interconfessionnelle, qui vient contredire les discours nationalistes visant à exacerber les divisions communautaires.

Par la rédaction À Cazin, dans le canton d’Una-Sana, en Fédération de Bosnie-Herzégovine, un iftar a été organisé dans un restaurant pour une centaine de Bosniaques musulmans. Ce qui a attiré l’attention des médias locaux, c’est l’identité de celui qui l’a organisé et financé : un Serbe orthodoxe, habitant de Bijeljina, en Republika Srpska. L’homme souhaite rester anonyme, mais selon Cazin.ba, ce n’est pas la première fois qu’il agit ainsi : chaque année, ce Serbe organise un iftar pour les musulmans dans une ville différente de Bosnie-Herzégovine. Un geste considéré comme un bel exemple de l’amitié inter-communautaire dans ce pays où vivent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous