Bosnie-Herzégovine : un Sarajevo Film Festival en demi-teintes

| |

Le dernier film de Danis Tanović a déçu, et la présence de quelques invités prestigieux, comme Wim Wenders ou le chanteur Bono, ne suffit pas à faire oublier les contraintes sanitaires. Dans une ville écrasée par la chaleur, la 27e édition du Sarajevo Film Festival ne suscite pas l’enthousiasme habituel. Ambiance.

Par Aline Cateux La 27e édition du Sarajevo Film Festival (SFF) bat son plein dans une capitale bosnienne écrasée par la chaleur, l’afflux des touristes et les chiffres hebdomadaires du Covid qui remontent inexorablement. L’organisation impeccable du festival a dû, cette année, se plier à des contraintes sanitaires notamment pour les projections en salle : masque, test PCR, preuve de vaccination... Les impératifs sont nombreux pour pouvoir accéder aux cinémas et rebutent parfois les spectateurs. Nombreux sont ceux qui ont choisi de regarder les films en ligne, accessibles via la plateforme du festival. Hormis ces contraintes et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous