Bosnie-Herzégovine : réveillon ou contagion, le dilemme des hôteliers

| |

Malgré les mesures restrictives, des hôtels, restaurants et boîtes de nuit de Bosnie-Herzégovine, durement frappés par la crise, ont décidé d’organiser des galas de Nouvel An. Tous assurent avoir prévu des dispositions sanitaires, mais les autorités ne voient pas ces festivités d’un bon œil.

En pleine pandémie, des hôtels et des restaurants de Sarajevo ont décidé d’organiser des fêtes pour les réveillons de Noël et du Jour de l’An. Comme partout ailleurs, le secteur Horeca subit de plein fouet les conséquences économiques de la Covid-19 et enregistre des millions d’euros de pertes. Deux des plus grands établissements de la capitale bosnienne, l’hôtel Holiday et l’hôtel Europe, ont ainsi annoncé que des dîners de gala seraient prévus pour leurs clients, dans le respect des mesures sanitaires. « Concernant ces mesures, ce qui est permis et ce qui ne l’est pas, nous en avons discuté avec le ministre-adjoint Čerkez », assure Berina Bajrović, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous