Bosnie-Herzégovine : qui doit payer l’entretien des cimetières de Sarajevo ?

| |

En grande difficulté financière, l’entreprise Pokop, qui assure l’entretien de neuf cimetières à Sarajevo, pourrait exhumer les tombes des défunts dont les familles ne s’acquittent plus de la taxe annuelle réglementaire depuis dix ans. Une problématique très sensible dans un pays où des milliers de personnes disparues durant la dernière guerre n’ont toujours pas été retrouvées.

Traduit et adapté par Aline Cateux (avec Radio Sarajevo) Pokop, l’entreprise publique du canton de Sarajevo en charge de l’entretien de neuf cimetières municipaux, est en grande difficulté financière. Et faute de moyen, elle s’est vu obliger de lancer un avertissement : dix ans après leur mise en terre, certains cercueils pourront être exhumés si les frais d’entretien qui incombent aux familles des défunts ne sont pas réglés. « Le paiement d’une somme pour assurer l’entretien des cimetières dont nous sommes responsables est obligatoire. La taxe qui doit être payée à Pokop s’élève à 8,5 KM (4,25 euros) par an. Avec cet argent, nous nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous