Bosnie-Herzégovine : pourquoi les élections générales d’octobre auront (sûrement) bien lieu

| |

Pas de réforme de la loi électorale, ingérence directe de la Croatie, qui appelle à leur report : les élections générales d’octobre auront-elles bien lieu en Bosnie-Herzégovine, malgré les menaces de Dragan Čović, le chef des nationalistes croates du HDZ-BiH ?

Traduit par Chloé Billon, adapté par la rédaction (article original) Tanja Topić est analyste politique à Banja Luka, Slavo Kukić est professeur à l’université de Mostar. Omer Karabeg (O.K.) : Les élections approchent et nous n’avons toujours pas d’accord sur les modifications de la loi électorale. Fin mars, les négociations ont une fois de plus échoué. Est-il possible que ces amendements n’aient pas encore été adoptés en mai, date à laquelle les élections doivent être officiellement convoquées ? Tanja Topić (T.T.) : Je ne m’attends pas à un accord, quel qu’il soit, sur les modifications de la loi électorale, car je ne pense pas que notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous