Bosnie-Herzégovine : les municipales repoussées faute d’un vote sur le budget 2020

| |

En Bosnie-Herzégovine, le Commission électorale centrale (CIK) a décidé de reporter de six semaines les élections municipales du 4 octobre 2020, les repoussant au 15 novembre. Le budget de l’État bosnien pour l’année 2020 n’a toujours pas été adopté, bloquant les financements nécessaires pour préparer le scrutin. Une décision qualifiée d’« illégitime » par Milorad Dodik, le représentant serbe de la présidence tripartite.

Par Aline Cateux « Les moyens ne sont pas réunis pour tenir des élections et selon la loi électorale, la Commission électorale centrale a la légitimité pour repousser ce scrutin à une date ultérieure ». C’est ce qu’a expliqué Vanja Bjelica, la présidente de l’institution. Les élections municipales sont financées à 50% par le budget de l’État bosnien et à 50% par les villes et les municipalités des deux entités. Les sommes nécessaires au scrutin devaient être sécurisées avant le 22 mai, mais le budget de l’État pour l’année 2020 n’a toujours pas été adopté. Le 20 mai, Milorad Dodik de l’Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) et Dragan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous