Bosnie-Herzégovine : qui est contre les mariages mixtes ?

| |

Autrefois, du temps de la Yougoslavie, les mariages intercommunautaires étaient perçus comme un symbole de l’unité du pays. Aujourd’hui, ils se font rares en Bosnie-Herzégovine et les nationalistes de tous les camps les stigmatisent même comme « un cancer dans le tissu d’une ethnie saine ». L’opinion publique reste très divisée sur le sujet.

Par Gordana Sandić-Hadžihasanović Selon une étude récente réalisée par l’agence PRIME Communications, 38,7% des citoyens de Bosnie-Herzégovine sont opposés aux mariages intercommunautaires. Ils 55% côté serbe, 43% côté croate, 33% côté bosniaque et 12% chez les citoyens qui se considèrent comme Bosniens. En revanche, 32,7% des habitants soutiennent ces unions mixtes et 28,6% préfèrent ne pas se prononcer. Avant la guerre de 1992, les mariages intercommunautaires, unissant des partenaires de deux nationalités ou religions différentes, étaient considérés comme « normaux » voire même souhaitables, puisqu’ils étaient à l’image de la société (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous