Bosnie-Herzégovine : les autorités dépassées par l’afflux de migrants et de réfugiés

| |

Alors que 400 migrants campent toujours dans un parc du centre de Sarajevo et que la ville de Bihać est débordée par l’afflux de réfugiés, les autorités peinent à s’organiser et à trouver des capacités d’accueil. Les autorités de Republika Srpska refusent de loger des demandeurs d’asile.

(Avec Buka.ba, Balkan Insight et Radio Slobodna Evropa) - Près de 400 migrants s’entassent depuis plusieurs jours dans un camp d’une trentaine de tentes dressées dans un parc du centre de Sarajevo, près de la Vijećnica, la Bibliothèque nationale. Parmi eux, de nombreuses familles avec enfants, souvent originaires d’Afghanistan. Alors que beaucoup de citoyens de la ville font preuve de solidarité, le quotidien Dnevni Avaz évoque « des vols et des violences » qui seraient imputables aux migrants. Interrogés par Radio Slobodna Evropa, les réfugiés font état de tensions, la nuit, qui seraient provoquées par des hommes célibataires, plutôt originaires (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous