Bosnie-Herzégovine : les aciéries de Željezara Zenica liquidées, les ouvriers se battent pour leurs droits et gagnent

| |

C’était le fleuron des privatisations en Bosnie-Herzégovine. Sur décision du tribunal de Zenica, les aciéries Željezara Zenica, rachetées par Arcelor-Mittal, ont été placées en liquidation judiciaire. Les 340 ouvriers restés sur le carreau ont entamé un bras de fer avec les autorités pour faire valoir leurs droits. Et ils ont gagné.

Par Nikola Radić La plus grande forge de Bosnie-Herzégovine, Željezara Zenica, est désormais en état de liquidation judiciaire. Rachetée en 2004 par Mittal Steel Company, cet énorme complexe industriel fait partie aujourd’hui du groupe Arcelor Mittal, premier producteur mondial d’acier, et co-géré avec l’État bosnien. Le groupe doit répondre de plusieurs millions de dettes d’impôts suite à une privatisation contestable et à une gestion litigieuse. Après sa faillite pour cause d’insolvabilité, les 340 ouvriers de l’usine se sont retrouvés sur le carreau. « Nous serions capables de nous arroser d’essence », affirmait Ramo Dedić qui, comme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous