Bosnie-Herzégovine : le tabac s’arrache sur le marché noir

| |

Du tabac six fois moins cher que chez les buralistes, disponible en vrac à côté des stands de légumes sur le marché. Une aubaine pour les fumeurs pris à la gorge par l’inflation mais aussi pour les producteurs et les revendeurs qui bénéficient d’un marché en plein essor.

Traduit par Chloé Billon (article original) Plus de 600 000 euros de tabac et cigarettes illégales saisies par les autorités bosniennes au cours des neuf derniers mois. Et ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. Selon une enquête publiée en 2020 par le Centre pour les politiques et l’administration à Sarajevo, un Bosnien sur deux achète ses cigarettes et son tabac sur le marché noir, ce qui fait de ces marchandises les plus prisées de l’économie parallèle du pays. À l’inverse, selon l’ONG Forum libéral, la vente légale de cigarettes est en baisse constante ces dernières années. Entre 2008 et 2020, elle a diminué de 7,6 milliards de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous