Bosnie-Herzégovine : la longue marche vers l’efficacité énergétique

| |

La Bosnie-Herzégovine dépense presque 20% de son PIB en énergie, contre 4,75% pour les États de l’UE. En cause : le faible niveau de vie de la population, mais aussi l’habitat mal isolé et la façon de consommer. Plusieurs initiatives essaient de s’attaquer au problème. Des économies, d’énergie et d’argent, ont déjà été réalisées.

Par Aida Đugum « Les constructions des années 1990 étaient mal isolées, elles ont été réalisées avec de mauvais matériaux qui ne répondent à aucune norme », explique Nihad Harbaš, spécialiste de l’efficacité énergétique. « Cela a entrainé une augmentation de la consommation d’énergie, de l’humidité, des moisissures et a accentué la pollution en ville car la majorité de la population vit dans des maisons individuelles ». Ainsi, la pollution de l’air à Sarajevo, qui ne cesse d’augmenter ces dernières années et qui paralyse l’hiver la capitale bosnienne, est principalement due à l’utilisation de charbon et de bois. « En 2009, le prix du gaz a augmenté de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous