Catastrophe en Bosnie-Herzégovine : la rivière Spreča déborde de polluants chimiques

| |

Des substances chimiques ont fui d’une usine de soude du canton de Tuzla et se sont écoulées dans la rivière Spreča qui a pris une couleur blanc laiteux. À cause de la pollution, d’innombrables cadavres de poissons flottent à la surface. Un désastre écologique que les autorités tentent de minimiser.

Par Nikola Radić Le 27 avril, le canton de Tuzla en Bosnie-Herzégovine a été frappé par une catastrophe écologique. Suite à la rupture d’un barrage, une grande quantité de substances chimiques s’est échappée du dépôt de l’usine de soude Sisecam soda, à Lukavac, dans la rivière Spreča. Les habitants de la région de Doboj ont été choqués de voir l’eau de la rivière devenue blanchâtre. Des odeurs nauséabondes se sont rapidement répandues dans les alentours. Les poissons ont été empoisonnés et leurs cadavres flottent à la surface de la Spreča. Darko Mitrović, de l’Union des pêcheurs de la Republika Srpska (RS) annonce que son organisation poursuivra les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous