Bosnie-Herzégovine : la maison natale de Predrag Matvejević à Mostar a été rasée

| |

Humaniste ayant combattu sans relâche l’obscurantisme, l’écrivain Predrag Matvejević est mort en 2017. Sa maison natale à Mostar vient d’être rasée. La mairie a refusé durant des années de l’acheter.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) La nature y avait repris ses droits, recouvrant les murs en ruines. Début juillet, la maison natale de Predrag Matvejević à Mostar a été rasée. L’écrivain, humaniste, combattant pour les droits de l’homme et la liberté d’expression, dont le Bréviaire méditerranéen a été traduit dans 23 langues, était né dans la capitale de l’Herzégovine en 1932. Sa maison appartenait à une certaine famille Čović depuis les années 1950. Vencel Čović, son dernier propriétaire, a proposé durant des années à la ville de Mostar de racheter la bâtisse, sans succès. Vendue à un propriétaire privé, cette maison, qui avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous