Bosnie-Herzégovine : la justice ouvre enfin les yeux sur les violences sexuelles en temps de guerre

|

Ces trois dernières années, de plus en plus de cas de violences sexuelles en temps de guerre ont été pris en charge par la justice bosnienne, affirme un nouveau rapport de l’OSCE. Cependant, beaucoup reste encore à faire pour en finir avec la stigmatisation dont souffrent les victimes.

Par la rédaction (Avec BalkanInsight) — De 2014 à 2016, environ un tiers des affaires liées à des crimes de guerre traitées par la justice bosnienne concernent les violences sexuelles, contre un quart durant la période 2011-2013. Toutefois, précise le rapport de l’OSCE rendu public ce mercredi à Sarajevo, de nombreuses victimes de ce type de violences cherchent encore justice plus de deux décennies après la fin du conflit. « Ces actes ont eu lieu il y a plus de 20 ans », rappelle Jonathan Moore, le chef de l’OSCE en Bosnie-Herzégovine. « Malheureusement, justice a bien peu souvent été rendue. Émotionnellement, les victimes se sentent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous