Bosnie-Herzégovine : la Republika Srpska veut son armée, sa justice et son fisc

|

Milorad Dodik, l’homme fort des Serbes de Bosnie, a promis que la Republika Srpska allait prochainement se soustraire à l’autorité centrale de Bosnie-Herzégovine pour les questions régaliennes de défense, d’administration fiscale et de justice. Cette sortie provoque une très vive polémique dans le pays, toujours divisé.

Par la rédaction Milorad Dodik, a fait une nouvelle sortie très controversée vendredi 8 octobre : l’homme fort des Serbes de Bosnie, aujourd’hui membre de la présidence tripartite, a annoncé que la Republika Srpska (RS) allait quitter plusieurs institutions fédérales-clés, comme l’armée, le trésor public et le Conseil supérieur de la magistrature. « Nous voulons ramener la RS dans le cadre de Dayton », a martelé Milorad Dodik à la sortie d’une réunion de son parti, l’Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD). « La RS a déjà formé plusieurs équipes d’experts qui traiteront des questions de défense, de droit, de la nouvelle Constitution de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous