Avril 1992-décembre 1995 : l’interminable guerre de Bosnie-Herzégovine

Le 6 avril 1992, au lendemain de la déclaration d’indépendance de la Bosnie-Herzégovine, onze manifestants pacifistes sont abattus par des snipers serbes dans les rues de Sarajevo, marquant le début du siège de la capitale bosnienne, qui ne s’achèvera officiellement que le 29 février 1996. Un quart de siècle plus tard, quel regard les Sarajéviens portent-ils sur cet épisode tragique de leur histoire ? Quel avenir imaginer pour la Bosnie-Herzégovine, qui a retrouvé la paix mais qui reste, à bien des égards, un État divisé ?

Quelques dates 29 février et 1er mars 1992 : référendum sur l’indépendance de la Bosnie-Herzégovine, tirs contre un mariage serbe le 1er mars. 6 avril 1992 : marche pour la paix, premiers tirs de snipers devant le Parlement, début du siège 16 mai 1992 : 16 morts dans une queue pour du pain, rue Vase Miskina 28 juin 1992 : Mitterrand à Sarajevo 5 février 1994 : massacre du marché de Markale, 68 morts et 144 blessés 27 mai 1995 : les Casques bleus français reprennent le pont de Vrbanja 28 août 1995 : second massacre de Markale, 37 morts et 90 blessés, ce qui précipite le déclenchement de l’opération Deliberate Force : le pilonnage des positions (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous