Bosnie-Herzégovine : l’ethno-tourisme pour changer l’image de Srebrenica

| |

Irvin Mujčić a grandi en tant que réfugié en Italie et puis en 2014, il a décidé de revenir vivre dans sa ville natale. Sa passion pour ce lieu et la nature qui l’entoure l’a motivé à s’investir dans le tourisme. De nombreux touristes viennent désormais à Srebrenica pour en découvrir les beautés, loin du souvenir du massacre de juillet 1995.

Traduit par Emina Džidžo Irvin a passé son enfance en Italie puis a obtenu son diplôme universitaire en Suisse. Il a parcouru plusieurs continents avant de décider de retourner dans sa ville natale, Srebrenica. « La raison de mon retour ici est que la vie de réfugié dans un pays étranger n’est guère enviable. Tu n’es pas là où tu devrais être, tu es comme une feuille que le vent emporte. J’ai décidé de revenir ici, d’où ma famille et moi sommes originaires, pour revenir avec l’expérience que j’ai acquise et reprendre la place que je mérite. » Revenir pour valoriser les beautés de Srebrenica « Je veux montrer la beauté de notre nature et à travers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous