Inflation en Bosnie-Herzégovine : le grand retour des soupes populaires

| |

Que ce soit à Sarajevo ou à Banja Luka, le nombre de soupes populaires a explosé. En cause, l’inflation et la hausse des prix des denrées alimentaires, mais aussi des salaires toujours trop bas.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Le nombre d’usagers des soupes populaires à Banja Luka, le chef-lieu de la Republika Srpska (RS), a augmenté d’environ 40% au cours des six derniers mois. Environ 600 à 700 repas y sont préparés chaque jour et plus de 1000 le week-end. Parmi les usagers de la soupe populaire Obrok ljubavi se trouve Stoja, régulière depuis quatre ans, qui vient prendre un repas chaud et récupérer du pain : « Je touche 210 KM [environ 105 euros, NDLR], mais c’est trop peu. Quand je paie mes médicaments, les factures, il me reste très peu d’argent pour la nourriture. Heureusement que je peux venir ici... » (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous