Bosnie-Herzégovine : halte aux centrales hydroélectriques sur la Neretva

|

Le Comité permanent de la Convention de Berne, sur la protection de la faune et la flore, a ouvert un dossier contre la Bosnie-Herzégovine. Pour exiger l’arrêt de tous les projets de centrales hydroélectriques sur la rivière Neretva et y établir à la place des zones protégées.

Par la rédaction Pas moins de sept centrales hydroélectriques sont prévues sur le cours supérieur unique de la Neretva, la rivière qui traverse Mostar. Si ces projets sont réalisés, cela affecterait l’écosystème de la rivière, l’un des systèmes fluviaux les plus précieux d’Europe. Lors de sa réunion annuelle, du 28 novembre au 2 décembre à Strasbourg, le Comité permanent de la Convention de Berne (sur la conservation de la faune et de la flore sauvages européennes et des habitats naturels) a convenu de demander à la Bosnie-Herzégovine de stopper ces projets hydroélectriques et de classer plusieurs « zones protégées ». Une évaluation a été menée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous