Bosnie-Herzégovine : échec des négociations sur la réforme électorale

| |

Au bout de neuf mois d’âpres discussions menées avec la médiation de l’Union européenne et des Etats-Unis, aucun accord n’a été trouvé sur la réforme de la loi électorale. Pour les nationalistes croates du HDZ, « aucune condition n’est remplie pour la tenue des élections générales d’octobre prochain ».

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Dimanche 20 mars, au bout de neuf mois de discussion, les négociations sur une réforme de la loi électorale de Bosnie-Herzégovine se sont achevées sans résultat. Ce sont Angelina Eichhorst, directrice du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), et Michael Murphy, le nouvel ambassadeur américain en Bosnie-Herzégovine, qui ont servi d’intermédiaires dans les négociations entre les partis politiques bosniens. « C’est un échec, une occasion manquée pour les dirigeants du pays. Au vu des développements actuels sur le sol européen et sur la scène géopolitique, il y avait là une réelle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous