Bosnie-Herzégovine : à Foča, l’impossible reconstruction des mosquées ?

| |

Les mosquées de Bosnie-Herzégovine détruites pendant la guerre de 1992-1995 ont quasiment toutes été aujourd’hui reconstruites. Sans compter les plusieurs centaines de nouvelles bâties depuis bientôt un quart de siècle. Pourtant, dans la région de Foča, sur le territoire de l’entité serbe, la plupart sont encore en ruines. Pourquoi ?

Par Robin Cognée, universitaire. Avant la guerre, la ville de Foča comptait onze mosquées, parmi lesquelles les prestigieuses Aladža (1551) et Careva (1501), et la municipalité quatorze, dont celle considérée comme la plus ancienne de Bosnie-Herzégovine, la Turhan Emin-begova d’Ustikolina (1448). Ces mosquées ont toutes été dynamitées et incendiées au printemps 1992 au moment où les combats commençaient dans l’ancienne république yougoslave. Si l’on observe en Bosnie-Herzégovine une corrélation presque intrinsèque entre le retour de réfugiés (povratnici en bosnien, littéralement « ceux qui reviennent ») et reconstruction de mosquées, force est de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous