Bosnie-Herzégovine : d’Ouest en Est, à bord du tramway qui raconte Sarajevo

| |

Sadeta Mujagić est conductrice de tramway. Elle a commencé sa carrière pendant le siège de Sarajevo et n’a jamais cessé de conduire depuis. Elle raconte comment elle perçoit sa ville, interrogée par deux jeunes auteurs de Sarajevo.

Traduit par Marion Roussey Le tram tousse. Le bruit des craquements et des roulements s’intensifie à mesure qu’il se remplit. Les passagers se pressent, compostent leur billet, trébuchent à la recherche d’un siège libre. On passe devant le cimetière juif, au sud de la ville. L’édifice a été inscrit au patrimoine culturel national en 2004. Prendre le tramway à Sarajevo est une aventure, grouillante et chaotique. C’est probablement l’un des meilleurs moyens de s’immerger dans le flot tumultueux de la ville. Concentrée, Sadeta surveille chacun de ses mouvements, soucieuse d’adoucir la conduite et d’éviter les freinages trop brusques. Les autres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous