Bosnie-Herzégovine : comment intégrer les orphelins rapatriés de Syrie ?

|

Ils sont nés en Syrie de parents bosniens, dans les territoires alors contrôlés par Daesh. Ils ont été rapatries mais n’ont pour l’instant aucune identité légale, pas même d’acte de naissance. La Bosnie-Herzégovine a mis en place une série de dispositifs pour intégrer ces enfants du djihad et espère même devenir un exemple pour les autres pays de la région.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) Le premier groupe de 25 ressortissants bosniens rentrés de Syrie est arrivé à l’aéroport de Sarajevo le 19 décembre. Les sept hommes, soupçonnés d’avoir combattu, ont été arrêtés dès leur descente d’avion Ils sont toujours en détention préventive et attendent leur inculpation. Les femmes et la douzaine d’enfants ont d’abord été conduits au centre de Delijaš, près de Sarajevo, où on leur a prodigué un soutien médical et psychologique. Ils ont ensuite rejoint leurs proches. Parmi les enfants, des orphelins de cinq ans ont été pris en charge par leurs grands-parents. Aucun de ces enfants n’a toutefois (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous