Bosnie-Herzégovine : Republika Srpska, le spectre de la sécession ?

La Republika Srpska, « l’entité serbe » d’une Bosnie-Herzégovine toujours divisée, célèbre sa « fête nationale » le 9 janvier. Milorad Dodik a en effet obtenu le plébiscite qu’il attendait dans le bras de fer l’opposant à la communauté internationale. Son référendum sur le maintien de cette fête, déclarée « anticonstitutionelle » par la justice bosnienne, a été validé en septembre 2016. Un succès qui renforce la logique de la provocation permanente, principal ressort de sa politique.

La Republika Srpska et le référendum sur la « fête nationale » • 25 novembre 2015 : la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine déclare illégale la « fête nationale » de l’entité serbe. • 17 juillet 2016 : l’assemblée de la RS décide d’organiser un référendum avec comme question : « Approuvez-vous que la journée de la Republika Srpska soit marquée et célébrée le 9 janvier ? » • 11 septembre : la Republika Srpska inaugure, en présence du Premier ministre serbe Aleksandar Vučić, l’autoroute du « 9 janvier ». • 17 septembre : la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine rejette la demande de l’entité serbe de réviser sa décision sur le caractère (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous