Bosnie-Herzégovine : les écoles gülénistes tentent de résister à la traque d’Erdoğan

| |

Plus d’un an après le putsch manqué du 15 juillet 2016, la chasse continue contre les partisans de Fetulah Gülen. En Bosnie-Herzégovine, quinze écoles privées du groupe Bosna Sema sont plus que jamais dans le viseur du Président turc Recep Tayyip Erdoğan. Reportage dans la prestigieuse université internationale Burch de Sarajevo, où la tension est palpable.

Par Emilie Lopez En ce début d’automne, l’activité bat son son plein dans les locaux de l’Université internationale Burch. Au premier abord, rien ne laisse entrevoir que l’établissement est la cible d’attaques médiatiques répétées et de contrôles fréquents depuis des mois. Sous la pression d’Ankara, les autorités bosniennes se démènent en effet pour déceler la moindre faille dans la gestion, la moindre justification qui pourrait mener à la fermeture de l’une des plus prestigieuses facultés privées du pays. Après la tentative avortée de coup d’État contre le Président turc Recep Tayyip Erdoğan, le 15 juillet 2016, le Parti bosniaque d’action (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous