Bosnie-Herzégovine : en RS, Milorad Dodik veut museler les médias indépendants

| |

Faire taire les médias et opinions critiques : c’est l’une des premières mesures annoncées par Milorad Dodik depuis son retour à la présidence de l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine. Son projet de loi pénalisant la diffamation alarme médias et ONG.

Par Marion Roussey (Avec Radio Slobodna Evropa et Buka) - La menace gronde depuis plusieurs semaines déjà en Republika Sprska. À peine nommé au poste de président de l’entité serbe après avoir quitté la présidence tripartite de Bosnie-Herzégovine, Milorad Dodik menace de restreindre davantage la liberté d’opinion. Dès le 31 octobre sur twitter, le chef de l’Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) a annoncé un projet de loi visant à réintroduire dans le code pénal « des lois sanctionnant le mensonge et la calomnie pour assainir l’atmosphère de l’espace public . » « Nous avons été empêchés de le faire en 2017, nous le ferons très (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous