La Russie bloque l’importation des pommes de Bosnie-Herzégovine

| |

Depuis le 22 janvier, Moscou interdit à la Bosnie-Herzégovine d’exporter ses pommes. Les autorités russes accusent une entreprise bosnienne d’avoir menti sur la marchandise en vendant des pommes polonaises. Un moyen de contourner l’embargo imposé aux produits agricoles de l’UE ?

Par Léa Saugier La Russie n’importe plus plus de pommes de Bosnie-Herzégovine, pour une durée indéterminée. C’est ce qu’a annoncé Moscou lundi 22 janvier. Les autorités russes motivent leur décision par le fait qu’une entreprise de Bijeljina aurait exporté des pommes polonaises en les faisant passer pour bosniennes. Ce n’est pas la première fois que la Russie bloque des échanges de fruits avec la Bosnie-Herzégovine en pointant du doigt « un manque de contrôle ». En 2016, Moscou avait déjà constaté des « irrégularités » en Republika Srpska (RS) et bloqué les importations pour une courte durée. Les entreprises bosniennes auraient en fait trouvé le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous