Bosnie-Herzégovine : l’entraide plus forte que les barrières communautaires

| |

Hasib Salkanović, invalide de guerre de catégorie 1, aide son voisin Risto Stanković, invalide de guerre de catégorie 2. Il y a vingt ans, les deux hommes combattaient dans pourtant des rangs ennemis : Hasib pour l’Armée de la République de Bosnie-Herzégovine et Risto pour celle de la Republika Srpska.

Par Arnes Grbešić Il y a peu, dans le village de Gornja Lohinja, la maison de Risto Stanković s’est effondrée. Risto s’est vu proposer des solutions de logement en centre collectif à Gračanica ou à Doboj Istok par les autorités locales, mais il a refusé. À la place, il a accepté avec joie l’offre de séjour provisoire dans la maison de campagne de Hasib Salkanović, à environ un kilomètre de là où il habitait. « Je suis invalide de catégorie 1. J’ai été blessé à la colonne vertébrale. Risto est mon camarade, il est lui aussi complètement invalide, mais de catégorie 2, c’est-à-dire un peu moins handicapé. Ça fait 35-40 ans qu’on se connaît. Je l’héberge (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous