Bosnie-Herzégovine : Dodik prête l’oreille à l’idée d’une troisième entité croate

| |

Depuis des semaines, Dragan Čović, le membre croate de la présidence tricéphale de Bosnie-Herzégovine, agite l’idée de la création d’une « troisième entité », et il semble trouver une oreille attentive auprès de Milorad Dodik à Banja Luka. Au sein même de la communauté croate, beaucoup de voix s’élèvent pourtant pour dénoncer ce retour à une logique ethno-territoriale.

Propos recueillis par Omer Karabeg Omer Karabeg reçoit Slavo Kukić, sociologue et professeur à l’Université de Mostar, et Vehid Šehić, président du Forum des citoyens de Tuzla. Omer Karabeg (O.K.) : Ces derniers temps, on parle de plus en plus en Bosnie-Herzégovine de la création d’une troisième entité croate. Pensez-vous que Dragan Čović, le membre croate de la présidence collégiale du pays, ait une chance de mettre en oeuvre ce projet ? Vehid Šehić (V.Š.) : Les principaux obstacles qui se dressent devant Dragan Čović sont les accords de Dayton et la Constitution de Bosnie-Herzégovine, qui devraient être réformés pour permettre la création (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous