Crimes de guerre : Srebrenica et la « justice bidon » de Belgrade

| |

Nouvelle preuve de la mauvaise volonté de la justice serbe quand il s’agit de juger les auteurs des massacres de Srebrenica : sous prétexte d’un vice de procédure, la Cour d’appel de Belgrade vient de rejeter l’inculpation de huit individus soupçonnés de crimes de guerre près de Bratunac en juillet 1995.

Par Miloš Teodorović L’inculpation à l’encontre de huit anciens membres des Brigades spéciales du ministère de l’Intérieur de Republika Srpska (RS) pour des crimes de guerre commis contre des civils dans le village de Kravica, près de Bratunac, a été rejetée par la Cour d’appel de Belgrade, comme le confirme sa porte-parole Mirjana Pilić. « La section crimes de guerre de la Cour d’appel de Belgrade a modifié le verdict du 30 mai 2017 de la section crimes de guerre du Tribunal de Belgrade et rejeté la mise en examen pour crimes de guerre déposée par le Parquet le 26 janvier 2016. Cette mise en examen concernait les dénommés Nedeljko (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous