Corruption : sanctions en rafales contre les hommes politiques des Balkans

|

Il n’y a pas que les oligarques russes qui font les frais des sanctions imposées par les pays occidentaux. Nikola Gruevski, Asim Sarajlić, Svetozar Marović, etc : les États-Unis ont placé sept anciens hauts responsables politiques des Balkans sur leur liste noire des corrompus. Le Royaume-Uni a fait de même contre Milorad Dodik.

Traduit et adapté par la rédaction (article original) Le 11 avril, le département du Trésor américain a publié une liste de sanctions pour corruption incluant sept personnalités des Balkans occidentaux désormais interdites d’entrer aux États-Unis. « Les États-Unis et leurs partenaires, comme le Royaume-Uni, tiennent pour responsables ceux qui menacent la stabilité, le progrès et l’intégration européenne de la région », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken. Today the @StateDept and @USTreasury took action to designate actors in the Western Balkans for destabilizing and corrupt activities. The U.S. and partners like the UK are (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous