Balkans occidentaux : la Banque mondiale souligne la fragilité de la reprise économique

|

Après avoir subi de plein fouet la crise de 2008, les économies des Balkans occidentaux repartent à la hausse, mais la croissance reste fragile et ne permet toujours pas de faire chuter la pauvreté ni d’endiguer l’exode massif des forces vives. La Banque mondiale s’inquiète de la vulnérabilité de ces pays, tout en notant des progrès.

Par la rédaction En 2017, l’économie des Balkans occidentaux a marqué le pas après une forte reprise en 2016. La croissance moyenne en Albanie, Bosnie-Herzégovine, au Kosovo, en Macédoine, au Monténégro et en Serbie a baissé de 0,7%, passant de 3,1 à 2,4%. En cause, la chute des investissements et un hiver particulièrement rude. Voilà le diagnostic de la Banque mondiale, qui vient de rendre son rapport annuel. Les situations sont néanmoins variables suivant les pays. L’Albanie (3,8%), la Bosnie-Herzégovine (3%), le Kosovo (4,4%) et le Monténégro (4,3%), affichent une croissance nettement supérieure à la Serbie (1,9%), qui a le PIB le plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous