Balkans : le pillage des forêts, « une activité très lucrative »

| |

Disparition de la faune et de la flore, risques d’inondations, glissements de terrain, changements climatiques... Les conséquences de la déforestation sont nombreuses et alarmantes, mais elles ne semblent guère préoccuper les États des Balkans – à la seule exception du Monténégro, qui a pris conscience de l’enjeu.

Par Nikola Radić La Bosnie-Herzégovine est le pays européen possédant la plus grande superficie forestière par habitant en Europe (43% du territoire). Elle a aussi l’une des populations les plus pauvres. « Lorsque les habitants qui n’ont pas les moyens d’acheter du bois de chauffage vont en voler directement dans les forêts, les autorités ferment sciemment les yeux. Cela commence à s’apparenter à du crime organisé. Les gardes forestiers ne travaillent pas le samedi ni le dimanche, ce qui laisse la place libre aux voleurs », déplore Ahmet Lojo, de la Faculté de génie forestier de Sarajevo, interrogé par Al Jazeera Balkans. Aucune loi ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous