Grèce : Aube Dorée est en prison, mais ses idées ont pris le pouvoir

| |

Le 1er juillet, le dernier cadre d’Aube Dorée encore en cavale a été arrêté à Athènes. Mais si le mouvement néonazi a été décapité par le lourd verdict d’octobre 2020, ses idées n’ont cessé de se propager pour infiltrer une partie de la société et jusqu’au sommet du pouvoir, à la faveur des crises économique et migratoire.

Par Fabien Perrier Le dernier cadre d’Aube Dorée encore en liberté a été arrêté à Athènes jeudi 1er juillet. Christos Pappás était le n°2 du parti néo-nazi. Sur le banc des accusés avec une cinquantaine de cadres, il avait été condamné en octobre 2020 à 13 ans de prison à l’issue d’un procès historique commencé cinq ans plus tôt, en avril 2015. Mais Christos Pappás avait pris la fuite, comme l ’eurodéputé Ioannis Lagos extradé de Belgique vers la Grèce le 15 mai dernier. Il aura fallu plus de dix mois pour que la police grecque le retrouve dans un appartement d’un quartier tranquille d’une banlieue d’Athènes, à Zografou. Il était hébergé par une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous