Entre Grèce et Turquie, visite de voisinage et fragile embellie

| |

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu était en visite en Grèce dimanche et lundi. Malgré quelques accrochages, notamment sur la minorité turque de Thrace occidentale, l’heure était plutôt à l’apaisement entre Athènes et Ankara.

Par Marina Rafenberg La visite du ministre turc des Affaires étrangères en Grèce n’avait pas très bien commencé, dimanche. Mevlüt Çavuşoğlu avait posé sur twitter : « En Grèce pour rencontrer des membres de la minorité turque de Thrace occidentale et discuter de nos relations bilatérales. » Le ministre turc savait pourtant ce point sensible tant il s’était déjà accroché à ce sujet avec son homologue grec en avril dernier. « La minorité musulmane de Thrace compte environ 120 000 habitants grecs », a immédiatement « rectifié » le ministère grec des Affaires étrangères par tweet interposé. Athènes a ensuite dénoncé « les tentatives constantes de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous