Association des communes serbes au Kosovo : Albin Kurti sous la pression de l’UE et des États-Unis

|

Albin Kurti doit retrouver cette semaine Aleksandar Vučić à Bruxelles pour la poursuite du dialogue entre Belgrade et Pristina. Les États-Unis et l’Union européenne insistent pour que le Kosovo respecte les accords déjà conclus, notamment celui, très controversé, sur la création de l’association semi-autonome des communes serbes. Un casus belli pour le Premier ministre kosovar.

Par la rédaction (Avec Balkan Insight) - En visite au Kosovo le week-end dernier, le sous-secrétaire d’État américain aux Affaires européennes et eurasiennes a mis la pression sur le gouvernement d’Albin Kurti. Matthew Palmer a rappelé que Pristina devait créer une association des municipalités à majorité serbe, en vertu des accords conclus à Bruxelles dans le cadre du dialogue avec Belgrade. « [...] Pacta sunt servanda, c’est-à-dire, ce qui a été convenu doit être mis en œuvre », a déclaré le diplomate à l’antenne de la chaîne privée TV21. « L’Association des municipalités serbes est une obligation que le Kosovo a contractée et qu’il doit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous