Après 20 ans d’exploitation, les Roumains commencent à dire au revoir à l’Italie

| |

Ces 20 dernières années, des millions de Roumains sont allés travailler en Italie. Ils ont été employés dans les champs, sur les chantiers, au domicile des personnes âgées. Ils cherchaient une vie meilleure, mais au prix souvent de douleurs immenses. Depuis quelques années, ils commencent pourtant à partir, attirés ailleurs par de meilleurs conditions de travail. Ils sont remplacés en Italie par des Africains. Reportage.

Traduit par Florentin Cassonnet (article original) Gheorghe Cozachevici est par exemple rentré en Roumanie en janvier 2018, après 18 ans passés en Italie. « En 2000, nous n’étions pas dans l’Union européenne, nous étions clandestins. Quand les carabiniers nous contrôlaient, ils regardaient d’abord nos mains : si vous n’aviez pas de blessures, cela signifiait que vous voliez. Si vous aviez des ecchymoses et les mains abîmées, ils vous laissaient tranquille », raconte-t-il. « L’agriculture était le secteur le moins bien payé, mais au début vous n’aviez nulle part où aller, d’autant plus si vous ne connaissiez pas la langue. » Le travail était (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous