Serbie : Ana Brnabić, l’intégrisme néolibéral emballé dans un drapeau arc-en-ciel

| |

Les droits des travailleurs ? Elle les combat. La liberté de la presse ? Elle s’en fiche. Symbole « d’ouverture » de la Serbie « progressiste » du Président Vučić, la Première ministre Ana Brnabić, ouvertement lesbienne, formée aux États-Unis et en Angleterre, est une gardienne intégriste du dogme néo-libéral. Portrait.

Par Radomir Klasnić La pirouette électorale d’Aleksandar Vučić, son saut du siège de Premier ministre au fauteuil présidentiel a été supplantée cet été par une autre cabriole politique aux échos internationaux : la nomination d’Ana Brnabić, première cheffe de gouvernement femme et ouvertement homosexuelle qu’ait jamais connue la Serbie. Les médias du monde entier se sont félicités des « progrès » du pays, qui peut désormais brandir fièrement un drapeau arc-en-ciel, à l’instar de l’Islande, l’Irlande, la Belgique ou le Luxembourg. Ces mêmes médias ont toutefois oublié de préciser qu’il s’agissait là d’un nouveau coup dur assené au système démocratique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous