Balkans : les droits humains au défi de la pandémie

| |

Les gouvernements de la région ont utilisé la pandémie pour resserrer le contrôle de l’État sur le pouvoir judiciaire et les médias, restreindre les libertés et continuer à discriminer les communautés marginalisées, affirme le dernier rapport d’Amnesty International.

« Le Covid-19 a brutalement exposé et aggravé les inégalités à l’intérieur et entre les pays, et a souligné le mépris stupéfiant que nos dirigeants ont pour notre humanité commune », a déclaré dans un communiqué de presse la secrétaire générale d’Amnesty, Agnès Callamard. Selon le rapport publié le 7 avril, « L’état des droits de l’Homme dans le monde », qui couvre 149 pays, les gouvernements de pays d’Europe du Sud-Est comme la Bosnie-Herzégovine, la Roumanie, la Serbie et la Turquie ont « abusé de la législation pour restreindre la liberté d’expression ». En Macédoine du Nord, « les employeurs n’ont pas mis en œuvre les mesures liées au Covid-19 pour aider les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous