Alternance : le Monténégro a (enfin) un nouveau gouvernement

| |

C’est au terme de trois journées tendues de débats au Parlement, et plus de trois mois après les élections du 30 août que le Monténégro s’est enfin doté d’un nouveau gouvernement. Le cabinet « technique » de Zdravko Krivokapić doit engager la première alternance démocratique de l’histoire du pays, avec une priorité revendiquée : restaurer l’État de droit.

(Avec Vijesti et Radio Slobodna Evropa) - Comme attendu, le nouveau gouvernement, dirigé par Zdravko Krivokapić, a obtenu la confiance de 41 des 81 députés du Parlement monténégrin, contre 28 et une abstention. Pour la première fois depuis trois décennies, le Monténégro ne sera donc plus gouverné par le Parti démocratique des socialistes (DPS) de Milo Đukanović. Durant son exposé, mardi, Zdravko Krivokapić avait résumé les priorités de son gouvernement : la lutte contre la corruption et le crime organisé, la restauration de l’État de droit, avec un vaste programme de lustration de la fonction publique et de la justice, et enfin l’économie. « Nous devons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous