Aleksandar Denić, l’inclassable étoile montante de l’art contemporain serbe

| |

Pop art, esthétique des affiches socialistes, iconographie orthodoxe, art populaire et presse people… Dans ses œuvres, le prolifique artiste belgradois Aleksandar Denić mélange les styles et les sujets, et met en scène dans un panthéon personnel stars du turbofolk, dignitaires religieux et hommes politiques, « non comme ils sont, mais comme ils devraient être ». Interview du lauréat du prix Pohvala du meilleur artiste de l’année 2017, décerné par ses confrères.

Propos recueillis par Ivana Čalija. Aleksandar Denić est né en 1983 à Belgrade, il est diplômé de l’École supérieure d’arts plastiques et appliqués de Belgrade, mention design et décoration. Ce singulier essayiste plastique démystifie volontiers son œuvre et son personnage, et exprime à la fois son amour pour la scène people et son profond intérêt pour la tradition et le patrimoine. Son travail inclassable est constamment à la lisière entre le trivial et le spirituel, le beau et le laid, entre Aca Lukas et la nouvelle vague. Before After (B.A.) : Tu as déjà une solide base de fans, ta première exposition solo a eu lieu en 2015 et d’autres ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous